>

stopTime

Traditions et fêtes provençales



Ici, les traditions provençales brillent avec leur éclat originel. Villes et villages vivent au rythme de ces manifestations colorées et festives. Les courses camarguaises enfièvrent les arènes de mars à octobre. Le costume traditionnel d’arlésienne resplendit dans les grandes occasions. Les carreto ramado parcourent les villages en cavalcades spectaculaires. Ce Pays offre une culture si riche que Frédéric Mistral, prix Nobel de littérature 1904, lui dédia un musée entier : le Museon Arlaten ! Fidèle à cet héritage, tous ceux qui portent en eux « la fe » vibrent de vous la faire partager !



Le costume de l'Arlésienne


Il faut partager les traditions de Provence Pays d'Arles, pour comprendre ce territoire et profiter pleinement de ses attraits. Il faut admirer le costume d’arlésienne dans les fêtes et manifestations traditionnelles. Il a sans doute beaucoup contribué à la réputation de grande beauté des arlésiennes. Reconnu pour son élégance et son originalité, il était porté, sous l’ancien régime, comme dans toutes les provinces de France et son évolution suit, de loin, la mode de Paris.

On peut suivre cette évolution sur les portraits exposés au Museon Arlaten. Une fois par an, lors de la Fèsto Virginienco (Saintes-Maries-de-la-Mer), les jeunes filles sont conviées à « prendre le ruban » et à porter le costume « de dame » pour la première fois en symbole de leur passage à l'âge adulte. Autre temps fort de l’année et véritable festival de couleurs et de matières, la Fête du costume (premier dimanche de juillet à Arles) où 500 participantes revêtent leurs plus belles et plus riches parures.



La Reine d'Arles


C'est à cette occasion que la Reine d’Arles prononce son discours annuel. Reconnue par les habitants, cette jeune femme représente officiellement la langue, les coutumes et les traditions du peuple provençal. Choisie pour trois ans, elle doit apporter la preuve de sa connaissance des us et coutumes de Provence Pays d'Arles, de la langue provençale, de la coiffure et du costume. La Reine d’Arles et ses Demoiselles d’Honneur illuminent de leur charme et de leur grâce les fêtes traditionnelles de Provence Pays d'Arles.



Les fêtes traditionnelles


Certaines fêtes ont acquis une notoriété internationale et attirent chaque année des foules de spectateurs et de passionnés : les Fêtes de la Tarasque à Tarascon (Patrimoine oral et immatériel de l'Humanité par l'UNESCO en 2008), les Fêtes de la Madeleine et de la Saint-Eloi à Châteaurenard, la Fête de la Transhumance à Saint-Rémy de Provence, la Fête de la Saint-Jean à Barbentane, la Fête des Gardians à Arles, et la Pegoulado qui réunit les groupes folkloriques d’ici et d’ailleurs pour un défilé nocturne, aux lampions. Dans le nord du Pays, entre Montagnette et Durance, les Carreto Ramado se succèdent pour honorer saint Eloi, saint Roch ou saint Jean. La carreto ramado, char de verdure garni de blé, de feuillages, de fleurs ou de fruits et légumes, est emmenée par des chevaux richement harnachés et attelés en flèche (les uns derrière les autres).



Un territoire d'inspiration


Si le cœur de la Provence bat si fort en Provence Pays d'Arles, c’est que ce territoire a vu naître Frédéric Mistral, prix Nobel de littérature et grand défenseur de la langue et de la culture provençale. L’auteur de « Mireio » est né à Maillane où sa dernière maison est devenue un musée. A Arles, il a imaginé et construit le Museon Arlaten, musée d’ethnographie consacré à la Provence. La statue de celui qui a écrit la Coupo Santo, véritable hymne de la Provence, trône d’ailleurs au centre de la ville, sur la Place du Forum. Près de 100 ans après sa mort, il symbolise encore la maintenance d’une culture éternelle dans le cœur des Provençaux.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGV et l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts et vous permettre l'utilisation de boutons de partages sociaux.
En savoir plus sur ces paramètres
Fermer