>

stopTime

Balade au pays des conteurs

balade-au-pays-des-conteurs
Le moulin de DaudetLa tarasque de TarasconSaint-Michel-de-Frigolet

en voiture
Durée du circuit : 2 jours
Distance : 12 km
Nombre d'étapes : 9
Public : Culturel, Famille

balade-au-pays-des-conteurs
Les costumes typiques de la Provence

Le cœur de la Provence bat en Provence Pays d'Arles. Ici, les traditions provençales brillent avec leur éclat originel. Villes et villages vivent au rythme de ces manifestations colorées et festives.

Premier jour,

à Fontvielle, à la découverte des moulins

Votre balade débute à Fontvieille, sur une route bordée de pins centenaires. Elle vous mène dans les collines des Alpilles où les paysages ont inspiré le romancier d'origine nîmoine et conteur provençal, Alphonse Daudet. Cet auteur a fait la renommée de la Provence dans le monde entier. Il vous plonge dans vos souvenirs d'enfance avec en toile de fond les Lettres de mon Moulin.
La première étape du circuit vous mènera sur ses traces, en compagnie des meuniers, en parcourant le sentier des moulins. Le plus connu d'entre-eux, dit le moulin de Daudet est appelé aussi moulin Saint-Pierre ou Ribet. Construit en 1814, il a fonctionné jusqu'en 1915. Continuez votre promenade avec la découverte du moulin Sourdon, du moulin Ramet ou encore du moulin Tissot-Avon situé plus à l'est à l'abri des regards. Vous serez alors proche du châteay de Montauban, lieu de recueil privilégié de l'écrivain où il venait "au moulin songer au livre que j'écrirais plus tard".

Poursuivez votre route sur la D33 en direction de Tarascon. Vous êtes sur une ancienne voie romaine. Au pied des Alpilles, sur votre droite, un coup d'oeil s'impose à la chapelle Saint-Gabriel, bijou de l'art roman, avec au-dessus, caché par la pinède, l'ancien site antique d'Ernaginum.
Ne manquez pas de faire escale à la maison Olivades à Saint-Étienne-du-Grès, pour découvrir cette mythique fabrique de tissus en Provence. Suivez ensuite la D32 bordée par le canal La Bergerette pour arriver dans le petit village de Maillane.

A Maillane, dans les pas de Mistral...

"La maison de Mistral est au bout de Maillane, la dernière à main gauche...". C'est ainsi que Daudet évoque dans "Le Poète Mistral" des Lettres de mon Moulin, une de ses visites à Maillane dans la Maison du Lézard. Il vient à de nombreuses reprises à Maillane, et Mistral a plaisir à lui montrer le mas du Juge où il est né, sur la route de Saint-Rémy. Nous sommes ici dans le lieu des tendres années de Mistral: "Mon enfance première se passa donc au mas du Juge, en compagnie des laboureurs..." (Mémoires et Récit). Ensemble, ils évoquent la fondation du Félibrige, les oeuvres poétiques exceptionnelles (Mirèio, Calendau, Nerto, Lou Pouèmo dou Rose) et le grand dictionnaire provençal-français (Lou Tresor dou felibrige)/

Mistral, le poète-paysan, enraciné à sa terre, l'accueille dans sa maison, l'actuel musée où vous pouvez contempler les nombreux témoignages reçus. Ce lieu renferme également l'immense correspondance reçue tout au long de sa vie. Dans le jardin attenant à la maison, vous découvrirez un parcours poétique ponctué de citations tirées des oeuvres du poète.

Il s'éteint en 1914. Son tombeau a été construit à l'image du pavillon de la Reine Jeanne aux Baux-de-Provence. Un parcours "Découverte du Patrimoine" est à votre disposition à l'Office de Tourisme.

En route vers Tarascon...

Avant d'arriver dans la ville du bon Roi René, prenez le temps de visiter la ciergerie des Prémontrés, labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant, et de découvrir des techniques ancestrales (XVème sièscle) de fabrication de cierges et de bougies.
Toujours dans les pas de Frédéric Mistral, intéressez-vous à l'histoire de la ville et à sa légence, celle du fameux monstre amphibie appelé Tarasque. Chaque année, le dernier week-end de juin, des fêtes sont organisées selon l'antique usage de celui qui les avait créées, René d'Anjou. Les fêtes de la Tarasque célèbrent la victoire de Sainte Marthe sur la Tarasque. Le Roi René a laissé son empreinte et son goût des arts avec le splendide château de Tarascon, baigné par les eaux du Rhône. Une visite s'impose.

Alphonse Daudet, avec qui Frédéric Mistral entretient une amicale correspondance, prend pour cadre la ville et met en scène un personnage, inspiré de ses rencontres et amitiés provençales, répondant au nom de Tartarin dans son livre Aventures prodigieuses de Tartarin de Tarascon paru en 1872.

Lors de sa sortie, le portrait peu flateur du personnage, son côté vantard et fantasque indignent les provencaux. Si ce récit dépeint avec quelques exagérations le tempérament méridional, il est certain qu'Alphonse Daudet a trouvé à Tarascon tous les caractères de son personnage fanfaron et sympathique.

Sur les traces de Tartarin...

Découvrez ensuite l'ancienne maison du personnage et son auteur, cette "jolie petite villa tarasconnaise avec jardin devant...". En façade, 2 lions, statues de pierre, veillent sur l'entrée de la maison. Aujourd'hui, Tartarin et tout son attirail de chasseuront pris leurs quartiers dans les galeries du couvent des cordeliers.

Comme Tartarin, allez "par la ville", empruntez les petites rues du centre ancien et imaginez l'atmopshère de l'époque et es lieux décrits ou inventées par le romancier... Les plus curieux trouveront l'antre de la tarasque, reconnue chef d'oeuvre du patrimoine oral et immatériel par l'UNESCO. La bête que l'on voit ici est celle que l'on sort encore aujourd'hui lors des fêtes de la Tarasque qui se perpétuent depuis le XVème siècle. Chaque année, Tartarin se joint aux Chevaliers de la Tarasque, habillé en tenue du zouave algérien pour mieux "se fondre dans le paysage" comme lors de son périple africain.

Deuxième jour

Reprenez la route en direction de Barbentane pour rejoindre l'abbaye de Saint-Michel de Frigolet, nichée dans les collines odorantes de la Montagnette. Prenez la D81, elle serpente entre vergers et forêts de pins pour vous amener à Saint-Michel de Frigolet, haut lieu sporituel depuis près d'un millénaire. Dans ses Mémoires (Memori e Raconte en provençal) Frédéric Mistral évoque tout le décor romantique du lieu à l'époque où il y était écolier (1839-1841) dans le pensionnat de Monsieur Donat.

Tout autour de l'abbaye, les versants tapissés de Férigoulet (thym en provençal), le décor du lieu et la sérénité qui s'en dégage vous invitent à la randonnée ou au farniente.

Pourquoi ne pas vous poser à l'ombre d'un grand pin et relire les Lettres de mon Moulin et autres aventures de Tartarin? Et n'oubliez pas, si Alphonse Daudet est certes l'auteur d'oeuvres légères et de récits "pittoresques" il faut aussi chroniqueur au Figaro, romancier (Le Petit Chose, Le Nabab,etc...), dramaturge avec l'Arlésienne ou Lise Tavernier... et l'un des fondateurs de l'Académie Goncourt.

D'AUTRES CIRCUITS À DÉCOUVRIR


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGV et l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts et vous permettre l'utilisation de boutons de partages sociaux.
En savoir plus sur ces paramètres
Fermer