L'homme et le cheval : une passion provençale

Promenade à cheval en Camargue

Promenade à cheval en Camargue

Wikimedia Commons - Auteur Maarjaara
Avec le taureau, le cheval est sans doute l’autre grande passion des habitants de PROVENCE PAYS D’ARLES. Le cheval de Camargue, petite monture blanche, endurante et vaillante, règne sur le delta du Rhône. Entre Durance et Alpilles, les chevaux de traits, autrefois utilisés pour les travaux agricoles, sont désormais élevés pour participer aux carreto ramado. Le cheval occupe l’espace, le temps et les têtes : pas une fête sans cavaliers, pas une ville ou village sans centre équestre, pas une route sans élevage et, dès le printemps, pas une semaine sans manifestation équestre.

L’image de Crin Blanc et son amitié avec le jeune Folco ont assuré au cheval Camargue une notoriété internationale. Dès que vous serez entré en PROVENCE PAYS D’ARLES, vous identifierez sans peine sa silhouette rustique dans les fêtes traditionnelles, les promenades à cheval ou dans les prés et marais bordant les routes de Camargue. Vous le reconnaitrez aisément à sa petite taille (entre 1,35 m et 1,50 m au garrot) et à sa robe blanche spécifique. Précieux partenaire des gardians pour la conduite et la maîtrise des troupeaux de taureaux, il est élevé en semi-liberté au sein des manades. Les chevaux y sont confrontés aux chaleurs excessives l’été et à l’humidité, aux vents et au froid mordant l’hiver. Ces conditions difficiles garantissent la pérennité de la race, sa rusticité et sa remarquable endurance. De nombreuses promenades à cheval vous permettront d’apprécier son pied sûr, sa docilité et son aisance dans les marais. Chaque année, en février, l’Association des Éleveurs de Chevaux de Race Camargue organise le Salon CAMAGRI, Salon du Cheval Camargue, au Mas de la Cure, aux Saintes-Maries-de-la-Mer. Beaucoup de manades, parfois ouvertes au visiteurs, élèvent taureaux et chevaux camarguais sur le mêmes domaine.

Si le cheval Camargue règne sur les espaces sauvages de Camargue, le cheval de trait domine lui entre Alpilles et Durance. Massif, robuste, haut, il était autrefois utilisé pour tous les travaux agricoles. Il a survécu dans la région à l’apparition du tracteur grâce à la tradition des carreto ramado. Les carreto se succédent pendant tout l’été dans les villages de Graveson, Mollégès, Eyragues, Boulbon, Châteaurenard, Maillane, Maussane les Alpilles, Noves, Rognonas et Barbentane. Cette tradition, dédiée à saint Eloi, saint Roch ou saint Jean rend hommage aux récoltes agricoles. Elle consiste en une immense charrette décorée de feuillages, de fruits, de fleurs ou de légumes et tirée par plus de 50 chevaux magnifiquement harnachés et attelés les uns derrière les autres. L’impressionnant attelage parcourt les rues au pas ou dans un galop spectaculaire selon les villages. Découvrez notre page dédiée aux fêtes traditionnelles agricoles et la liste des Saint Eloi, Saint Roch et charrettes ramées.

Autre temps fort de l’année, la célèbre Foire aux chevaux de Fontvieille. Le 2e dimanche de mars, une centaine d'équidés de toutes races sont présentés sur le champ de foire afin d’être vendus. Autour du 14 juillet, les Saintes Maries de la Mer deviennent le lieu de rencontre des Arts Equestres à l'occasion de la Feria "Toros y Gipsys". La manifestation regroupe de nombreux évènements et animations : présentation de chevaux, défilés, Salon du Livre et du Film Equestres, corrida de rejon et spectacles équestres. Point d'orgue de ces cinq jours entièrement dédiés au cheval, le spectacle son et lumières "Songe d'une nuit en Camargue" met en scène des centaines de figurants au cœur des marais.

La semaine suivante, toujours en Camargue, le Domaine de Méjanes accueille la Féria du Cheval et sa programmation éclectique : plus de 100 chevaux Ibériques et Camarguais, 40 artistes, près de 10 heures de spectacle, de multiples animations, des bodégas, des peñas, un acoso y derribo et bien évidemment la corrida à cheval du Rejon d’Or.

Le « Festival du Cheval » se déroule chaque année, à Arles, en septembre, pendant les trois jours de la feria du riz. A deux pas des arènes, chevaux, éleveurs et centres équestres ont rendez-vous avec le public sur la place de la Major au sein du « Village du cheval ». Au programme : démonstrations, sauts d’obstacles, dressage, découverte des élevages et pour les plus petits, baptêmes à poney. Autre lieu de découverte dédié au cheval : la Cité du Cheval de Tarascon. Forte de 3 siècles d’histoire, cette ancienne caserne est devenue un centre de formation équestre réputé pour les enseignants et professionnels du cheval, notamment dans le domaine de la création et du spectacle équestre. La Cité du Cheval est ouverte aux visites. Vous aurez ainsi l’occasion de découvrir un lieu historique exceptionnel avec son manège, classé aux monuments historiques. Vous assisterez à l’entraînement des apprentis enseignants et des futures étoiles de l’art équestre. Vous entrouvrirez les portes des écuries de cette Cité où se côtoient chevaux de formation, chevaux de compétition, et chevaux de spectacle.

Liste des centres équestres