Le Paradou

Les tours médiévales de Castillon au village de Paradou

Les tours médiévales de Castillon au village de Paradou

… Paradis des Alpilles

A cœur de la Vallée des Baux, le village du Paradou est le cadre idéal pou une halte gourmande, et un séjour dans le Massif des Alpilles. Le Paradou, s'adosse à la chaîne des Alpilles, il tient son nom de l'appellation locale des moulins à eau qu'exploitaient des tisserands au fil de la rivière Arcoule.

Situé face à l'éperon rocheux des Baux, de l'autre côté d'une ancienne plaine marécageuse, le petit village du Paradou offre un point de vue très agréable sur la chaîne des Alpilles. Depuis le site archéologique des tours de Castillon, lieu d'implantation originel du village, vous pourrez admirer un charmant panorama : les grands domaines agricoles, les vastes étendues d'oliviers, les collines boisées et l'écosystème des anciens marais des Baux, avec en ligne d'horizon la réserve naturelle de la Crau. Le village est situé au cœur de la zone de production de la fameuse huile d'olive de la Vallée des Baux (AOP).

Ce terroir agricole a été immortalisé par le « poète-paysan » Charloun Rieu, Félibre ami de Mistral, célèbre habitant du Paradou. L'été, ce paysage sert de cadre au Festival des Alpilles, festival de chants de la terre dont certaines manifestations se tiennent dans le grand théâtre de verdure aménagé sur un promontoire rocheux.

Doté d'un patrimoine vernaculaire d’intérêt, le village et sa place centrale invitent au farniente provençal. Tous les commerces de proximité sont présents ainsi qu'un centre équestre, un parcours sportif, deux golfs à proximité et plusieurs chemins permettant la pratique de la randonnée. Enfin d’excellents restaurants dont certains font partie du patrimoine gourmand de la Vallée des Baux accueillent les voyageur de Provence.

Les circuits du territoire

Provence Pays d'Arles Terre AOP

En voiture
- 70.27 km - 00h56m
Une nature généreuse et un climat favorable ont doté PROVENCE PAYS D’ARLES d’un terroir d’exception avec 6 produits labélisés : le Taureau de Camargue AOP, le Riz de Camargue, le Vin de la Vallée des Baux de Provence AOP, l’Huile d’Olive de la Vallée des Baux AOP, l’Olive Verte Cassées AOP ou encore l’Olive Noire AOP. Vous ne pouvez passer ici, sans les avoir tous dégustés !
  • (13)
  • 0 Commentaires

Ma sélection de recherche

Activités de pleine nature (89)

Pages

Art and culture (68)

Pages

Pratique (59)

Pages

Producteurs, artisans, terroir (73)

Pages

Restauration et cafés (91)

Pages

Sports et loisirs (9)

Patrimoine (58)

  • Collégiale Saint Martin et son orgue - Patrimoine

    Édifices religieux - Collégiale
    • (10)
    • (0)

    Situés sur la place de la République, les divers bâtiments de l'église aux dimensions particulièrement imposantes forment un ensemble assez disparate qui peut étonner: façade néo-grecque, dôme trapu, clocher élancé, élements gothiques.

    Ajouter à mon circuit
  • Le Phare de Faraman

    Le phare de Famaran - Patrimoine

    Autre patrimoine - Phare
    • (0)
    • (0)

    Premier édifié en Camargue, le phare de Faraman, a été détruit par l'avancée dans la mer, et reconstruit plus tard. Situé à l'est de l'embouchure du Grand Rhône, il présente une forme tronconique, élargie à la base. Sa maçonnerie est peinte de trois bandes horizontales, en alternance blanches et noires. De ses 47m, desservi par un escalier intérieur en pierre de taille de 210 marches, il émet deux éclats blancs toutes les 10 secondes, indiquant la navigation entre pointe de Beauduc et golfe de Fos.

    Ajouter à mon circuit
  • Collegiale Sainte Marthe - Patrimoine

    Édifices religieux - Collégiale
    • (10)
    • (0)

    L'église Sainte-Marthe est entièrement vouée à la Sainte qui parvint à dompter la fabuleuse Tarasque. L'église supérieure est un des plus beaux sanctuaires gothiques de Provence. On y trouve des tableaux de Parrocel ou de Vien, des pièces majeures de couvents comme le Triptyque de Saint Jean, Saint Roch et Saint Laurent. L'église abrite aussi un gisant en marbre de la Sainte datant de 1653 et des orgues du XVe s. La crypte, située à 3m sous terre, est antérieure à l'ère chrétienne.

    Ajouter à mon circuit
  • Mas de la Brune

    Mas de la Brune - Patrimoine

    Châteaux, domaines, remparts - Mas
    • (0)
    • (0)

    Construit en 1572 pour Pierre Isnard, consul, le Mas de la Brune est un véritable joyau d'architecture Renaissance. Corniches, encorbellement, fenêtres à meneaux, motifs décoratifs évoquant Evangiles et légendes païennes .

    Ajouter à mon circuit
  • Maisons Troglodytes - Patrimoine

    Petit patrimoine - Villa
    • (0)
    • (0)

    Le village ancien de Barbentane est construit sur d’immenses carrières de pierres, ce sont elles qui ont permis la construction des remparts et des maisons intra-muros. Mais d’autres carrières, tant à l’Est, qu’à l’Ouest et au Sud ont permis à de nombreux Barbentanais de subsister durant les siècles passés. Dès que les bonnes veines de ces carrières se sont épuisées, elles sont devenues des abris naturels aussitôt habités.

    Ajouter à mon circuit
  • Les moulins de Fontvieille

    Les moulins de Fontvieille - Patrimoine

    Petit patrimoine - Moulin
    • (44)
    • (0)

    Les quatre moulins de Fontvieille : Le moulin Sourdon, plus communément appelé "le moulin tombé", parce qu’il a été le premier à perdre son chapiteau et ses ailes, est le doyen des quatres. Édifié en 1791, il est en activité aux XVIIIe et XIXe siècles. S’élevant à l’écart des autres, seul sur une colline à l’ouest de l’allée des pins, le moulin Sourdon est délaissé par les touristes et les villageois, son emplacement permet une belle vue sur la partie ouest du village. Il a été restauré pour la dernière fois en 1958.

    Ajouter à mon circuit
  • Halle Cessieux

    Halle Cessieux - Patrimoine

    Autre patrimoine - Halles
    • (0)
    • (0)

    Ici, en 1886, dans les toutes premières années de la prospérité de Port-Saint-Louis, les établissements Cessieux construisirent leur premier hangar. Le bois de construction, arrivage en grande partie d’Afrique du Nord, y était déchargé par une population cosmopolite de dockers qui vivait dans ce faubourg. 3 500 tonnes y étaient aisément entreposées.

    Ajouter à mon circuit
  • La porte Calendrale à Barbentane

    Porte Calendrale - Patrimoine

    Petit patrimoine - Porte
    • (10)
    • (0)

    Existante dès 1302, elle commande l'entrée des remparts nord. En 1740, malgré l'ardeur de son seul défenseur, le bourgeois Paul-Antoine Bijaudy, un conseil municipal décida sa démolition pour plusieurs raisons: son inutilité puisque les remparts attenants n'existaient presque plus, les scandales nocturnes dont les guérites étaient que le refuge, la gêne provoquée par son étroitesse pour les charrois de bois du four banal tout proche et enfin, par le besoin de belles et bonnes pierres exprimé par bien des habitants.

    Ajouter à mon circuit
  • Château de Montauban et musée Alphonse Daudet à Fontvieille

    Château de Montauban - Musée Alphonse Daudet - Patrimoine

    Châteaux, domaines, remparts - Château
    • (16)
    • (0)

    Cette demeure célébrée dans la préface des “Lettres de mon Moulin”, fut avant tout un lieu de calme et de repos pour Alphonse Daudet : “Maison bénie, que de fois je suis venu là, me reprendre à la nature, me guérir de Paris et de ses fièvres...”. Cette superbe bâtisse à façade à pignon de la fin du XVIIIe était la demeure de la famille Ambroy qui accueillit l’auteur lors de ses séjours en Provence.

    Ajouter à mon circuit
  • Hôtel de Sade - Musées

    Musée - Patrimoine
    • (0)
    • (0)

    La découverte de ce site exceptionnel, receptacle des collections issues des fouilles du site archéologique de Glanum, invite ses visiteurs à un parcours à travers 2000 ans d'histoire. Derrière les murs de l'hôtel de Sade, demeure du 15ème siècle, se cachent des vestiges qui rattachent la ville de Saint-Rémy-de-Provence à son histoire : thermes antiques, groupe religieux médiéval et moderne, demeure médiévale et hôtel particulier de la Renaissance.

    Ajouter à mon circuit

Pages