Accueilà fairePrimatiale Saint Trophime

Primatiale Saint Trophime

0
Primatiale Saint Trophime

Primatiale Saint Trophime

Adresse:
Place, De la République,
Code Postal:
13200
Ville:
Arles
Téléphone:
04 90 96 07 38
Route Recommander

Date : XIIe, XVe siècles
Epoque : Moyen Age
Type : Architecture religieuse
Statut : Propriété de la Ville d'Arles classée Monument historique (1840) Patrimoine mondial de l'Unesco (1981)

La communauté chrétienne d’Arles est l’une des premières de la Gaule, avec la présence d’un évêque attestée dès 254.
Bien plus, la cathédrale d’Arles obtiendra un temps le rang de primatiale des Gaules, et demeurera siège d’un archevêché jusqu’à la Révolution. Aujourd’hui, elle est église paroissiale.
Initialement située à proximité du rempart antique de l’Hauture, la cathédrale fut déplacée vers le Ve siècle à proximité de l’ancien forum romain.
Elle fut élevée en plusieurs phases et l’essentiel du monument que nous voyons aujourd’hui date du XIIe siècle, époque à laquelle sa façade, initialement sobre, fut rehaussée de sa magnifique statuaire historiée.
L’édifice est l’un des plus importants du domaine roman provençal.
C'est par ailleurs une église à reliques sur la route de Compostelle. Un chœur gothique remplace les absides romanes au XVe siècle.

Le monument est érigé en plusieurs phases.
Il possède le plan caractéristique des édifices de Provence : une haute nef de cinq travées, voûtées en berceau brisé et flanquée d’étroits collatéraux un transept très court dont la croisée est surmontée d’une coupole et supporte le clocher.
Le chœur comportait une abside principale et deux absidioles.
A l’ouest, un portail somptueusement décoré complète l’ensemble.
Enfin, au milieu du XVe siècle, un long chevet gothique avec déambulatoire et chapelles rayonnantes, remplacera l’ancien chœur roman.
Consacré à l’évocation du Jugement dernier, le portail est aussi un modèle de vie proposé au fidèle et une illustration des gloires de l’Eglise d’Arles.
La composition superpose trois thèmes majeurs : l’assemblée des saints Patrons, l’Epopée divine et l’Epopée humaine, allant de la chute originelle au sort futur des élus et des damnés.
La composition culmine sur l’image solennelle et triomphale du Christ. Le trait dominant de cette œuvre magistrale est l’ampleur de son inspiration antique, héritage culturel romain symbole d’une véritable « renaissance ».

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Informations sur l'entité.

Mon circuit touristique

A proximité