Les Alpilles

Lionel Roux / Office de Tourisme d'Arles
Les paysages caractéristiques des Alpilles qui se composent de haies de cyprès, de champs d'oliviers, de vignes, de garrigues, de "mazets" (petit mas fermier de type provençal), de chapelles romanesques, d'amandiers, etc offrent une palette de couleurs resplendissantes en toutes saisons.

La merveilleuse alchimie entre les éléments naturels et la présence séculaire de l'Homme a permit de façonner les paysages si particuliers des Alpilles. Le Parc Naturel Régional des Alpilles a contribué depuis son classement en 2007 à préserver et promouvoir cet héritage naturel, culturel et humain.

Les Alpilles concentrent beaucoup d'anciennes traditions. Ce territoire est souvent assimilé aux prestigieux sites des Baux-de-Provence et de Saint-Rémy-de-Provence. C'est en les visitant que l'on comprend immédiatement comment ces deux joyaux ont gagné leur réputation en captivant l'attention grâce à leur magnifique héritage ! Ne vous en arrêtez pas là et partez découvrir l'intégralité des Alpilles, le voyage en vaut le coup d'oeil et vous permet d'apprécier la richesse d'un milieu hautement préservé. Les villages pittoresques y dégagent des atmosphères uniques et l'architecture vous révèlera plus de 4 000 ans de civilisation. Ceux sont plus de 110 monuments qui sont répertoriés et/ou classés. Quelques sites à la renommée internationale comme Glanum, l'Oppidum des Caisses de Jean-Jean, les aqueducs et moulins de Barbegal, l'Hypogeum de Fontvieille font partie des sites archéologiques et naturels majeurs qu'il vous faudra découvrir. Les amoureux d'Histoire, de culture et d'archéologie y découvriront de nombreux lieux d'intérêt avec l'abondance de ruines qui jonchent tout le parc des Alpilles.

L'héritage rural est également très important. Les mas provençaux, les oratoires et les chapelles témoignent d'un mode de vie venant d'une tradition rurale profonde. La richesse biologique y est directement liée. Elle est le résultat de conditions naturelles adéquates. Avec 30 000 hectares d'espaces naturels où prédomine le chevauchement des champs de l'agriculture non intensive, le massif contient une gamme d'habitat jamais-vu, où les zones humides (canaux, mares temporaires, etc) longent les terres sèches des collines. Toutes ces zones accueillent une diversité animalière et végétale d'exception, dont certaines espaces sont rares, menacées d'extinction ou endémiques. Localisées au sommet du triangle d'or duquel s'ajoute la Crau et la Camargue, les Alpilles sont composées de merveilleux paysages de découverte pour les amoureux de la nature.

Avec plus de 120 espèces d'oiseaux en nidification, le massif est l'un des cinq plus importants conservatoires d'oiseaux de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Les visiteurs peuvent profiter d'une expérience de haute qualité avec toute une diversité d'hébergements, allant des gîtes de charme, chambres d'hôtes aux campings familiaux et hôtels de luxe. La plupart des établissement sont de taille modérée et beaucoup de restaurants locaux vous proposeront une cuisine du terroire à base de produits locaux.

Dans les Alpilles, nombreux sont les producteurs qui prendront plaisir à vous faire découvrir leur activité, appréhender l'histoire des produits locaux, comme le fromage de chèvre, le miel, les jus de fruits. Il ne faut pas oublier les produits AOP de la Vallée des Baux-de-Provence à base d'olive, qui incluent l'huile d'olive faite d'olives vertes ou noires, la tapenade ou les olives "cassées" avec du fenouil.

Les Alpilles attirent également les adeptes des activités de pleine nature comme la randonnée, l'équitation, le VTT, l'escalade et le parapente. Cette région est rendue accueillante par son patrimoine naturel, et afin que ceci reste inchangé, le Parc Naturel Régional des Alpilles soutient le développement du tourisme responsable, tout particulièrement en aidant les professionnels du tourisme à développer une activité durable.

Les circuits du territoire

Sentiers de découverte et jardins botaniques du Pays d'Arles

En voiture
- 182.23 km - 04h34m
Provence pays d'Arles propose une quinzaine de sentiers d'interprétation et de jardins botaniques formant autant de parcours de découverte de la faune et la flore de Provence, de Camargue, des Alpilles et de la Crau. En raison de la richesse de ses milieux le Pays d'Arles à cette particularité d'accueillir à quelques kilomètres d'écart les parcs naturels régionaux des Alpilles et de la Camargue et la réserve naturelle de la Crau, dernière steppe d'Europe occidentale.
  • (1)
  • 0 Commentaires

Ma sélection de recherche

Activités de pleine nature (126)

Pages

Art and culture (123)

Pages

Pratique (96)

Pages

Producteurs, artisans, terroir (246)

Pages

Restauration et cafés (308)

Pages

Sports et loisirs (26)

Pages

Patrimoine (277)

  • Chapelle des Tremaïe

    Chapelle des Tremaïe - Patrimoine

    Petit patrimoine - Chapelle
    • (2)
    • (0)

    Au pied du rocher des Baux, à l’Est, se trouve le site des Trémaïe.

    Ajouter à mon circuit
  • Hôpital de Quiqueran

    Hôpital de Quiqueran - Patrimoine

    Autre patrimoine - Hôpital (monument historique)
    • (0)
    • (0)

    Jeanne de Quiqueran, Dame des Baux, était l’épouse d'Honoré des Martins, gouverneur des Baux de Provence et successeur de Montmorency. Avec sa sœur, elle édifia l'Hôpital de Quiqueran entre 1542 et 1583 en haut de la ville, près de la vieille chapelle Saint-Blaise. Il accueillait les malades ordinaires, tandis que l’hôpital Saint-André, dans le Vallon, était transformé en léproserie. Rebaptisé plus tard "Hôtel Dieu et charité des Baux", il ne ferma qu'en 1787. Très bel édifice orné au premier étage d’une colonnade remarquable.

    Ajouter à mon circuit
  • Eglise des Stes Maries de la mer et sa terrasse

    Eglise des Stes Maries de la mer et sa terrasse - Patrimoine

    Édifices religieux - Eglise fortifiée
    • (0)
    • (0)

    Eglise forteresse bâtie au IXe et XIe siècle.sur un ancien sanctuaire gallo-romain remplace un oratoire établi selon la légende par les Saintes. Ce site a été fortifié afin de répliquer aux attaques des Sarazins. Des figures humaines émergent des châpiteaux à décor végétal. La crypte (1448) abrite Sarah, (patronne des Gitans) couverte de robes et de manteaux.La barque des Saintes Maries se trouve dans l'allée gauche de l'Eglise. L'autel païen du IVe s av J.C.situé dans la crypte est aussi remarquable.

    Ajouter à mon circuit
  • Croix du Mas du Juge - Patrimoine

    Petit patrimoine - Chemin de croix - croix
    • (0)
    • (0)

    Erigée par un neveu de Mistral. Fin du XIXème siècle.

    Ajouter à mon circuit
  • Moulin communal

    Moulin communal - Patrimoine

    Petit patrimoine - Moulin
    • (0)
    • (0)

    Construit en 1627 sur la Loube, au nord du bourg, il alimentait le village en farine. Il passa aux mains du plusieurs propriétaires successifs avant de revenir à la fin du XIX° à la commune. Il fonctionnera jusqu’au milieu de ce siècle mais 4 jours par semaine seulement les autres jours, l’eau était réservée à l’arrosage des jardins. Après le décès des derniers locataires en 1985, le moulin est détruit sur décision du conseil municipal. Ne reste aujourd’hui que la roue à aubes, en bon état.

    Ajouter à mon circuit
  • Niche de Saint Martin

    Niche de Saint Martin - Patrimoine

    Autre patrimoine - Patrimoine divers
    • (0)
    • (0)

    Lorsque les églises étaient fermées, la population affichait sa dévotion aux saints en construisant des niches murales à protection religieuse. Souvent elles sont en cul de four. Elles accueillent des statues de tailles moyennes. Presque en face des pénitents Gris se trouve une niche avec une statue de St Martin (facture contemporaine, placée là par l'association pour la Sauvegarde du Patrimoine). N'hésitez donc pas à découvrir ce type de décor urbain qui témoigne d'une pratique religieuse omniprésente dans la vie des habitants de la commune.

    Ajouter à mon circuit
  • Chapelle Saint Victor

    Chapelle Saint Victor - Patrimoine

    Petit patrimoine - Chapelle
    • (2)
    • (0)

    Au "Pas de Bouquet" (quartier Saint Victor), à la limite de Boulbon, étaitsise d'une ancienne "villa"gallo romaine où l'on a retrouvé de nombreux débris de poteries, mosaïques, urnes, trémies, statuettes...Saint Victor est sur le passage de l'antique chemin qui allait de Tarascon à Avignon en longeant l'ouest de la colline. La construction de cette chapelle romane remonte à la fin du IXème siècle. Le 1er acte officiel en faisant état, émanant du chapitre de Saint Agricol d'Avignon, date de 1155.

    Ajouter à mon circuit
  • La cité des Baux de Provence

    La cité des Baux de Provence - Patrimoine

    Site historique, archéologie - Cité médiévale
    • (9)
    • (0)

    Le village des Baux-de-Provence, perché sur un éperon rocheux, possède un patrimoine architectural incroyablement riche. Sa citadelle domine des sites naturels d’une extraordinaire beauté. Décors exceptionnels pour faire revivre les témoignages du passé, perpétuer les traditions, abriter l’art des hommes venus s’y installer, accueillir des événements de prestige. Ces lieux chargés d’histoire offrent bien d’autres tentations encore. La tradition de bien recevoir y est plus que jamais présente grâce à ses restaurants gastronomiques et ses hôtels de charme recevant des hôtes de marque.

    Ajouter à mon circuit
  • Chapelle de la Persévérance

    Chapelle de la Persévérance - Patrimoine

    Petit patrimoine - Chapelle
    • (0)
    • (0)

    La chapelle de la persévérance est en fait ce qu'il reste d'une maison fondée en 1677 pour accueillir les"femmes ou filles de mauvaise vie". Confié aux bons soins des soeurs de Notre Dame du Refuge, l'établissement est un échec moral et financier et il est contraint de fermer sur ordonnance royale. En 1803, la chapelle est affectée au cathéchisme dit de "persévérance", c'est à dire l'enseignement plus poussé que suivent les enfants une fois accomplie leur première communion solennelle,dont elle prendra le nom.

    Ajouter à mon circuit
  • Croix des Valettes - Patrimoine

    Petit patrimoine - Chemin de croix - croix
    • (0)
    • (0)

    Erigée en 1878 en pierre de taille – Petite route d’Eyragues

    Ajouter à mon circuit

Pages